A PORTRAIT OF NATURAL SHARING

Le rêve d’une union solennelle avec la nature devient réalité, dans cette maison aux cloisons vitrées, surplombant les majestueuses collines de Parme. Cet espace libre de tout obstacle laisse passer la lumière de tous côtés, offrant cette liberté de mouvement où les saisons cohabitent de manière harmonieuse.

Au premier coup d’œil, il est impossible de résister au charme naturel de l’ilot Maxima en Tabià nero, tandis que notre regard est attiré ensuite par le système double face the 50’s, faisant office de cloison pas si séparatrice entre la cuisine et le salon.

Le bois sélectionné pour l’îlot Maxima nous raconte une histoire unique. En effet, il se compose de planches de sapin qui constituaient autrefois les Tabià, ces granges agricoles typiques des montagnes alpines. Afin de les réutiliser, ces planches ont été préalablement soumises à un processus de sablage capable de mettre l’accent élégamment sur les signes du vieillissement du bois. La surface apparaît ainsi sillonnée de nœuds et de veines, renforçant l’originalité et l’essence de la composition. Cette volonté de laisser place aux détails les plus minimes se retrouve également sur le plan de travail et la plaque de cuisson en marbre Sahara Noir d’origine tunisienne, dont le fond, d’un noir si intense, est enrichi d’inclusions presque géométriques, allant du blanc à l’or.

On retrouve également cette même cohérence stylistique dans le Dressup se targuant d’une somptueuse crédence et d’un plan en pierre reconstituée Nero Portoro, offrant cet effet multicolore et de couleurs en contraste conférant au tout cette allure maculée. La même finition se répète dans le Dressup faisant office de bibliothèque dans le salon.

Le système The 50’s permet de séparer de manière aérée la cuisine du salon, et offre cette double fonction d’aménagement, où les éléments de la cuisine et du salon s’invitent sans véritablement se rencontrer. En face, la finition laqué effet métallique Ferro Anodyc domine sur les armoires, encadrant les portes vitrées qui reflètent la lumière extérieure. L’intérieur des armoires est aménagé avec le nouveau système à modules de rangement internes Comb, fournissant plusieurs compartiments et accessoires permettant d’organiser les tiroirs et les étagères de manière ordonnée, où les couverts, les verres à vin, les casseroles et les assiettes ont leur place attitrée.

La coffee table Unit complète le mobilier du salon, et confirme encore une fois que Cesar est capable de marier différents environnements en utilisant des éléments provenant d’autres collections, sans jamais épargner cette homogénéité stylistique.

Enfin, à l’extérieur, on retrouve la Workstation Williamsburg en acier AISI 316 avec son plan de travail en céramique Gris Abujardado Iseo Ceramic. Chromée, mais à l’allure délicate, son inclusion dans cet environnement externe où les pierres recouvrent les murs et le sol se révèle sans heurt, comme un autre signe de liberté.

Retour haut de page